January 7, 2006

Adil Charkaoui et le Bloc

C'est avec une certaine stupéfaction que j'ai appris, en lisant des "vieilles nouvelles" qu'Adil Charkaoui, ce ressortissant algérien liéa à Al-Qaeda, faisait campagne pour le Bloc Québécois...

Un certificat de sécurité a été émis contre Charkaoui. Le Ministère de l'Immigration, de concert avec le SCRS et la GRC, n'émettent de tels certificats qu'avec parcimonie. Un juge doit examiner la preuve et donner son aval à l'émission d'un tel certificat. Il faut que le "récipiendaire" du certificat soit une véritable menace pour la sécurité du pays. Comment est-ce que le Bloc peut s'associer avec un terroriste ?

Puisque le candidat bloquiste de Bourassa a accepté avec plaisir le support d'Adil Charkaoui et qu'il a affirmé qu'il fera du porte-à-porte en sa compagnie, je propose donc à notre chef, M. Martin, de faire campagne avec une photo d'Ousama Ben Laden sur l'autobus, ou peut-être devrait-il avoir Karla Homolka à ses côtés lors du prochain ralliement.

On peut se demander si les frères Rose seront candidats dans la prochaine élection. Comment un parti politique peut être associé à des criminels comme Charkaoui et Jean-Yves Pantaloni et continue de faire campagne sur l'intégrité ???

Je suis dégoûté.

Alex

21 Commentaires:

Anonymous Anonymous a dit...

When you’ve been in power for 12 long years, when your party has been named by a judicial investigation into corruption, when scandals continue to engulf your government. What message can you possible take to the people of Canada? On Jan 23 let’s do something positive, vote conservative.

1/07/2006 3:05 PM  
Blogger Alex Plante a dit...

The last comment is just completely off topic...

1/07/2006 4:40 PM  
Blogger Raphael a dit...

Euh... La présomption d'innocence c'est pas supposée être une valeur libérale ?

Parce qu'il y a un certificat de sécurité émise contre une personne, celle-ci est nécessairement coupable ? Charkaoui clâme son innocence (et là-dessus on est pas obligé de la croire, c'est vrai), mais il demande surtout la chance de se défendre convenablement, de connaître la preuve qui est traduite devant le tribunal contre lui, ce que ne permettent pas les certificats de sécurité. C'est une cause qu'appuie le Bloc québécois et des gens, qu'on ne peut pas vraiment soupconner de sympathie bloquiste, comme Julius Grey.

La volonté de gagner de justifie pas tout.

Honnêtement, là-dessus, je crois que vous devez des excuses à Adil Charkaoui.

1/07/2006 6:33 PM  
Anonymous Félix a dit...

Cher Alex,

Je suis, a mon tour, "dégoûté" par vos commentaires démagogiques et mensongeurs a propos de monsieur Charkaoui.

Comment pouvez-vous affrimer sans aucun dissernement qu’il est "lié a Al-Quaida" ?

Les allégeances terroristes de monsieur Adil Chakaoui, apres deux longues années d’emprisonnement sans proces, n’ont jamais étée prouvées. Il est maintenant un homme LIBRE (sous condition) et aucune mise en acusation ultérieure n’est prévue.

Vous voulez du salissage politique a la sauce islamiste, cette fois basé sur des FAITS? Lisez attentivement ceci...

Un certain Al Raouf Al Jitti est un membre de Al-Quaida qui vit actuellement en secret, tres probablement au Canada. Une récompense de 5 millions de dollars est offerte pour des informations pouvant mener a sa capture.

Or, devinez quoi, ce monsieur Al Jitti est devenu citoyen canadien en octobre 1995, dans la fournée des fameuses remises de citoyennetées "express" octoyée par le gouvernement fédéral libéral dans le but désespéré d’augmenter a la derniere minute le vote du NON.

En plus de mettre de coté tous les standars établis concernants les regles d’immigration a des fins partisannes, vos amis libéraux ont fait entrer au pays un VRAI terroriste, aujourd’hui activement recherché.

Nous ne savons toujours pas si monsieur Al Jitti a voté NON, comme on lui a "suggéré" a son arrivée au bureau des nouveaux citoyens. Mais nous savons que cet homme est une menace non pas a un projet politique et démocratique mais a notre sécurité commune.

Avant d’affirmer a l’aveuglette qu’un parti adversse est lié au terrorisme, cher Alez, il faut regarder dans sa propre cour...

Sur ce, bonne chance pour les élections!

1/07/2006 6:55 PM  
Blogger Raphael a dit...

Hum... on dirait que l'argument Charkaoui vient de s'optioncanadianiser... (néologisme désignant un acte ou un argument qui se retourne contre son auteur)...

On attend un peu une réponse Alex, ça serait faire preuve de plus de agesse que votre chef.

1/07/2006 9:21 PM  
Anonymous Hubert Beauregard a dit...

Il y a lieu ici de veiller sur la transversalité des potentialités dûes aux atténuations consécutives à une tergiversation singulière pouvant se dissimuler dans une approche phénoménologique trop susceptible d'aboutir en un errement conceptuel. Certaines thèses fondamentales sont suprebticement porteuses d'un déconstructivisme inopiné qui est propre à laisser perplexe l'observateur attentif.

En effet, le caractère événementiel de l'incident évoqué serait-il l'objet d'un postulat ontologique erroné? Cette question me hante inextricablement. J'y vois une juxtaposition séquentielle qui pourrait induire l'analyste à admettre un processus dilatoire et une contrainte hétérogène qui ne peut que basculer en une prolifération des tentatives de transposabilité de l'épiphénomène observé en une circonvolution blasphématoire. En conséquence, ne cédons pas à la tentation de procéder à une veule extirpation de la contiguïté inhérente à tout principe mythologème.

C'est pourquoi je crois juste de s'insurger contre toute velléité qui s'attache indubitablement à énoncer un postulat catégoriel bien trop marqué par une ontogénèse erronée. Autrement, nous céderions à un franchissement épique vers une démarche strictement discursive, mais qui ne conduit pas l'observateur à adopter une consubstantialité sémantique propre à hisser le niveau de compréhension jusqu'aux sommets privés de contigence du savoir argumentatif. Comprenons-nous bien: il est parfois crucial de recourir à des supputations transversalisantes, mais ceci ne garantit nullement une représentation ontologiquement apte à faire ruisseller la connaissance découlant de l'étude de l'épiphénomène en question. Évidemment, vous m'objecterez que l'importance prééminente de la bifurcation analytique est parfois nécessaire. Mais toutefois, elle ne saurait, à elle seule, assurer que les flux d'ordonnancement seraient suffisamment catégorisés pour que les analogies sélectionnées ne se tranforment en préfiguration hétérogène dont la cadence vertigineuse se traduirait insidieusement en une désinvolture à l'apparence véridique, mais qui n'en serait néanmoins aucunement révélatrice du degré des modalités énonciatives choisies.

1/08/2006 1:24 AM  
Blogger Alex Plante a dit...

Raphaël,

Premièrement, je n'offrirai certainement pas d'excuses à Adil Charkaoui. Pas plus que je n'excuserais à Karla Homolka ou quel qu'autre criminel de cet acabit. Je ne suis pas un fan des certificats de sécurité mais aux grands maux, les grands remèdes.

Le fait qu'un juge examine la preuve soumise me rassure beaucoup. C'est normal que nous ne dévoilions pas la preuve à l'intimé car ça peut mettre la sécurité nationale en péril.

Contrairement aux affirmations de Félix, Charkaoui est loin d'être libre. Il a un bracelet GPS qui permet de le suivre à la trace et ne peut s'éloigner de chez lui.

Dites-moi, est-ce que plusieurs d'entre vous ont séjourné dans les camps d'entraînement d'Al-Qaeda en Afghanistan. La dernière fois que j'ai visité mon agent de voyages, cette destination ne figurait pas dans la liste des "tout inclus". J'ai dû me contenter de St. Maartens, j'en étais fort peiné.

Quant au deuxième cas cité, je lui révoquerais tout simplement sa citoyenneté et je l'extraderais à qui veut bien le juger.

Je le répète HAUT ET FORT : "ADIL CHARKAOUI EST UN TERRORISTE.". J'espère sincèrement qu'il soit réincarcéré et qu'il soit déporté au Maroc, son pays d'origine qui demande son extradition. Encore une fois, c'est pour appartenance à un groupe lié à Al-Qaeda, le groupe qui a organisé les attentats de Madrid en 2004.

Alex

1/08/2006 1:32 AM  
Blogger Raphael a dit...

Euh, hum...

Légalement Alex, ton affirmation s'approche beaucoup de la diffamation (voire du racisme). Rien ne prouve (encore) qu'Adil Charkaoui soit un terroriste et que les faits qu'on lui repproche soit vrai.

Par contre, la dernière fois que je l'ai vu à la télé, c'était un être-humain qui avait droit aux avantages de la charte des droits de la personne, dont une défense pleine et entière...

Je réitère ma demande d'excuse.

1/08/2006 1:48 AM  
Blogger Alex Plante a dit...

Il n'est pas citoyen canadien, la charte ne s'applique donc pas.

S'il considère cela comme de la diffamation, bien qu'il prenne les recours qui lui plaisent. Oups ! Je ne crois pas qu'il ait le droit de se rendre jusqu'au palais de justice sans briser ses conditions de remise en "semi-liberté" !

Vous n'aurez aucune excuse de ma part !

Alex

1/08/2006 2:14 AM  
Blogger Alex Plante a dit...

Et moi, je suis citoyen canadien, j'ai un droit à la sécurité et je m'attends à ce que mon gouvernement prenne les mesures nécessaires pour assurer ma sécurité et celle de mes concitoyens. Ça inclut l'emprisonnement de gens liés à des groupes terroristes.

Peut-être que Charkaoui a visité les camps d'Al-Qaeda en Afghanistan simplement dans le but de vivre une expérience pour se remettre en forme ou pour découvrir une nouvelle culture et qu'il en paie le prix maintenant. C'est bien fâcheux mais moi j'évite de fréquenter les repaires des Hell's Angels. Bien qu'ils soient reconnus pour leurs fêtes endiâblées et que leurs bunkers sont très invitants, j'évite ce genre de fréquentations car les autorités policières finiraient par croire que je suis un criminel simplement car je fréquente des tueurs et des trafiquants de drogue... Voyons donc !

Alex

1/08/2006 2:21 AM  
Blogger Christopher Young a dit...

-Il n'est pas citoyen canadien, la charte ne s'applique donc pas.

Coudon, c'est quoi ça ? Une charte de droits à deux vitesses ? Man, si t'es Canadien t'as tous les droits, mais sinon... Rebaptisez la charte des droits de l'homme Charte des droits des Canadiens d'un coup parti, bâtisse! Et ensuite, vous blâmez les séparatistes de pratiquer un nationalisme ethnique!

(Remarquez, je connais rien sur Charkaoui, alors je m'abstiens, je fais juste commenter sur ta citation, cher Alex, que je trouve effarante. Mais bon : je t'accorde la présomption d'innocence, peut-être vous êtes vous mal exprimé...)

1/08/2006 8:57 AM  
Blogger Alex Plante a dit...

Comme le Bill of Rights américain qui ne s'applique qu'aux citoyens américains...

Alex

1/08/2006 9:07 AM  
Anonymous élie a dit...

La justice d'Alexandre Plante est une justice pour le moins sélective. Vous êtes un bon vieux canayen? Trudeau a pensé à vous, avec "sa" charte. Vous avez le malheur d'être un étranger, ou pire, un (glup) Arabe??? On vous balance un certificat de sécurité sur la gueule, sans accusation formelle, sans preuves formelles et on peut vous détenir sans raison aucune.

Et ça mes amis, ce sont les héritiers et admirateurs de Trudeau, des gens qui se disent "libéraux" d'esprit.

Oh là là, je suis devenu tellement cynique, mais que voulez-vous (allo Jean Chrétien), les Libéraux m'aident à le devenir de plus en plus à chaque jour.

Vivement Stephen Harper, ou Jack Layton ou Gilles Duceppe, vraiment, n'importe qui sauf les Libéraux.

1/08/2006 10:11 AM  
Anonymous alex plante a dit...

Ce qu'élie dit est complètement ridicule. On nous accuse de racisme de façon gratuite. On ne balance pas des certificats de sécurité comme ça, la preuve doit être examinée par un juge qui décidera de la validité du dit certificat. Le nombre de certificats ayant été émis est très très bas. C'est un outil de dernier recours mais il est impératif de protéger les Canadiens.

J'espère profondément que ces gens liés à des groupes terroristes ne deviennent jamais citoyens canadiens et qu'ils ne bénéficient jamais de la protection de la Charte car eux mettent en péril notre droit le plus fondamental, celui à la vie et à la sécurité.

Alex

1/08/2006 11:22 AM  
Blogger Raphael a dit...

1) On ne sait pas si Adil Charkaoui a visité un camp d'Al Qaeda, le jugement là-dessus n'a pas encore été rendu. c'est pour ça qu'il faut respecter la présomption d'innocence...

2) La denière fois que j'ai regardé le Canada était encore membre des Nations Unies qui DISPOSE D'UNE CHARTE DES DROITS DE LA PERSONNE... et le Canada est signataire d'accords sur les droits des réfugiés et des immigrants qu'il est tenu de respecter.

3) On ne sait rien du sérieux de la preuve qui a servi à émettre un certificat de sécurité contre Adil Charkaoui parce qu'elle n'est pas publique et c'est bien là qu'est le noeud du problème: les américains (qui sont probablement à l'origine des informations contre Charkaoui, puisque le Canada a un service de renseignement très limité) se sont bien servi de preuves erronées pour envahir l'Irak.

4) J'espère vraiment que quelqu'un sauvegarde ces conversations parce que c'est vraiment embarassant pour le PLC un militant qui s'obstine dans des arguments dangeureusement conservateurs.

1/08/2006 3:02 PM  
Blogger Alex Plante a dit...

Raphaël,

Les libertés de l'un se terminent où celles de l'autre commencent. Adil Charkaoui brime ma liberté la plus fondamentale, celle du droit à la vie et à la sécurité. S'il n'est pas satisfait du traitement qui lui est réservé au Canada, il peut émigrer. Son pays d'origine a bien hâte de le revoir. On pourrait sans doute faire une campagne de financement pour lui racheter un billet de retour.

Ahmed Ressam a clairement identifié Adil Charkaoui comme un de ses collègues qui ont fait les camps d'entraînement d'Al-Qaeda en Afghanistan. Celui qui occupait le troisième plus haut poste au sein d'Al-Qaeda a également confirmé la présence de Charkaoui dans ces camps.

La tête dirigeante d'un réseau terroriste marocain aussi l'a identifié comme un membre de leur groupe. Ce même groupe qui a posé les bombes à Madrid. Charkaoui a également envoyé un ordinateur portatif et 2000$ à un des kamikazes.

Morale de l'histoire : on aurait simplement dû le déporter au Maroc. Ça aurait coûté bien moins cher et je ne crois pas que l'on doive garder des gens qui menacent notre sécurité. On a assez de nos bandits à gérer sans se préoccuper de ceux des autres.

Et en passant, Raphaël, CIC peut renvoyer n'importe quel immigrant ou réfugié comme bon lui semble. C'est à la discrétion du ministère. Immigrer au Canada n'est pas un droit mais un privilège. On pourrait également élaborer sur Mohamed Cherfi si vous voulez.

Alex

1/08/2006 6:16 PM  
Anonymous élie a dit...

Adil Charkaoui brime ma liberté la plus fondamentale, celle du droit à la vie et à la sécurité.

Mais comment pouvez-vous l'affirmer avec certitude, sans présumer de quoi que ce soit, puisque la preuve contre Charkaoui n'a pas été rendue publique?

C'est le problème de l'habeas corpus: on ne peut détenir ou imposer des restrictions sur la liberté de qui que ce soit sans que des accusations formelles ait été portées et qu'un procès en bonne et due forme ait eu lieu. Si l'on veut détenir Charkaoui légitimement, qu'on l'accuse et qu'on le juge.

Se prononcer aussi rapidement pour les certificats de sécurité et en faveur de l'arbitraire gouvernemental n'est pas très libéral. Mais bon, je crois que le PLC a depuis longtemps cessé d'être préoccupé par le libéralisme. Le pouvoir et son maintien sont beaucoup plus importants.

1/08/2006 7:30 PM  
Blogger Alex Plante a dit...

En lui faisant un procès, on risque de mettre la sécurité du pays en jeu. On risque de brûler nos moyens d'infiltration de ces groupes terroristes. C'est donc impossible de lui communiquer la preuve contre lui, donc d'avoir un procès juste et équitable. La seule solution que l'on peut envisager est la déportation. CIC a tous les droits de le déporter, comme n'importe quel réfugié ou immigrant d'ailleurs.

Alex

1/09/2006 1:50 AM  
Anonymous Anonymous a dit...

Et si c'était toi Alex qui était dans les souliers de Charkaoui? Voudrais-tu savoir de quoi on t'accuse et sur quelles bases? Quels sont les faits qu'on reproche à Charkaoui? Les certificats de sécurité ouvre la porte à de l'arbitraire. La façon d'infiltrer les réseaux de terroristes, c'est d'infiltrer les organisations elles-mêmes et en s'assurant d'avoir un réseau d'espionnage efficace. La population du Canada et du Québec doit apprendre des erreurs du passé en matière de racisme. En s'attaquant aux musulmans de cette façon, on associe l'ensemble de la communauté arabe..il s'en suit des conséquences au niveau de l'accès à l'emploi, au logement et incessemment des problèmes liés à leur intégration dans notre société...bref, un terreau fertile pour le recrutement.

1/09/2006 9:44 AM  
Blogger Raphael a dit...

"Les libertés de l'un se terminent où celles de l'autre commencent. Adil Charkaoui brime ma liberté la plus fondamentale, celle du droit à la vie et à la sécurité. S'il n'est pas satisfait du traitement qui lui est réservé au Canada, il peut émigrer. Son pays d'origine a bien hâte de le revoir. On pourrait sans doute faire une campagne de financement pour lui racheter un billet de retour."

Mais où est ce que j'ai lu ça... hum, attend... euh... voyons voir... AH OUI, c'est le programme du Front national... "2 millions de chômeurs, 2 millions d'immigrants."

Ton pied dans la bouche doit être rendu au genou, non !

1/09/2006 6:01 PM  
Anonymous Anonymous a dit...

Je suis d'accord avec Alex. Charkaoui n'est qu'un vulgaire terroriste. Il devrait être pendu par les couilles. D'ailleurs, les séparatistes qui veulent juste briser notre beau pays, le plus beau pays du monde!!! sont aussi des terroristes qui ne devraient même par avoir le droit de voter! Vive le Canada et vive le Parti libéral du Canada

1/09/2006 6:19 PM  

Post a Comment

<< Home