January 29, 2007

BRAVO YVES BOISVERT - HÉROUXVILLE

J'ai absolument adoré la chronique d'Yves Boisvert sur le nouveau "code de vie" du petit village monoculturel d'Hérouxville. Je me permets donc de la reproduire ici.

Il a fallu que ça vienne de Hérouxville. Enfin des élus qui ont le courage de se tenir debout face aux hordes de talibans qui débarquent sur nos rivages avec leurs grosses valises pleines de traditions obscurantistes.

Il n'y a pas que des traditions, d'ailleurs, dans leurs bagages. Il y a des cailloux, mesdames et messieurs. Plein de cailloux. Pour quoi faire, vous pensez, hein?

Ben oui. Ils s'en viennent lapider nos femmes. Déjà, c'est une tradition barbare. Mais à part ça, qu'est-ce qu'ils ont nos cailloux, ils ne sont corrects?

Hey, ça va faire, les talibans, OK, là!

Bon.

Allez faire ça ailleurs si vous voulez, mais à Hérouxville, ils ont adopté des Normes de vie. Pas de lapidations sur la place publique. Ni dans la cour.

Il était temps. Parce qu'avant la semaine dernière, il faut bien le dire, tu arrivais à Hérouxville, et tu ne savais pas trop. On aurait dit qu'on y jouait un peu sur tous les tableaux. Les femmes ont-elles le droit de conduire des voitures à Hérouxville? Oui, bien sûr mais tu voyais que certains se demandaient si c'était vraiment une bonne idée.

Ce n'est pas pour me vanter, mais ma grand-mère Blandine est née tout juste à côté, à Sainte-Thècle. Inutile de préciser qu'à Sainte-Thècle, la burqa n'a plus cours depuis, oh ma foi, je ne saurais vous dire, moi qui vous parle, je ne me souviens même pas d'avoir vu ma grand-mère avec ça.

Une de ses cousines, surnommée «soeur puce», vu sa taille lilliputienne, portait bien la cornette des soeurs de la Miséricorde, ce qui la rapetissait encore davantage. Mais de burqa? Point. On avait beau supplier, avec les cousins, allez grand-m'man, mets ta burqa! Pas question. Ces choses-là étaient interdites à Saint-Thècle, comme à Shawinigan-Sud, d'ailleurs, si je ne m'abuse. Sans compter que ça prend un temps fou à repasser.

Mais à Hérouxville, comment dire? Il y avait depuis toujours un je-ne-sais-quoi de pas net. Des gens te regardaient drôlement quand tu mangeais ton sandwich au jambon. Si tu prenais un verre. Tu conduisais ta moissonneuse-batteuse le jour du sabbat, et tu filais mal. Oh, n'exagérons rien, on n'arrêtait personne pour ça. Mais il y avait ce malaise. Un non-dit. Eh ben voilà, grâce au conseiller municipal André Drouin, tout ça, c'est terminé. Il y a maintenant des «normes de vie» claires et précises. Fini les passe-droits pour les fous de Dieu!

Pas d'affaires de séparer les filles et les garçons à l'école. Après tout, qui nous dit que le décrochage scolaire des garçons n'a pas un fondement religieux, hein? Désormais, plus de malaise, tout le monde peut étudier ensemble.

L'autre chose qu'il y a de vraiment bien dans ces normes de vie, c'est qu'on dit maintenant à tous les sikhs qu'ils n'ont pas le droit d'apporter un couteau, même symbolique, à l'école.

Quoi, il n'y a pas de sikh à Hérouxville? Et alors? Vous croyez que c'est une norme discriminatoire? Le règlement s'applique à tous, et en ce sens il est exemplaire d'universalité. Que Julius Grey ne vienne pas faire des chicanes ici!

Parce que, on sait comment sont les gens, tu commences l'année scolaire par un couteau symbolique, après c'est un couteau pas symbolique et t'es pas rendu à l'Action de grâce que les gars viennent à l'école avec leur bombe atomique, comme dans certains pays qu'on ne nommera pas. Lesquels? J'ai dit qu'on ne les nommerait pas. Mais c'est ça qui nous guette, mesdames et messieurs.

Hein? Quoi? Y a pas de religion qui prévoit ça? Ah! Facile à dire, ça. Y en a peut-être pas en ce moment, mais ça s'invente toutes sortes de religions bizarres, ce monde-là, attendez ça sera pas long, vous allez voir ça.

Mais là les moumounes accommodantes vont nous dire : c'est juste une bombe atomique symbolique, elle est tout p'tite, tout p'tite, tout p'tite, elle est bien emballée, on va faire attention, c'est pas dangereux! C'est ça qu'on va nous dire, mesdames et messieurs. Alors à Hérouxville, on dit NON aux bombes atomiques dans nos écoles!

Compris, les fanatiques extrémistes maniaques?

Bon.

De qui on parle? Ils se reconnaissent, n'ayez crainte!

Faudra-t-il des parkings à soucoupes volantes pour accommoder les raéliens, hein?

C'est là qu'on est rendu, mesdames et messieurs, parfaitement, aux parkings à soucoupes! Essaye de mettre un sabot de Denver là-dessus, Chose!

Au fait, les affaires vertes pointues avec des boules dessus, c'est des sapins de Noël, compris, les ayatollahs?

Eh que ça fait du bien de s'affirmer. Non mais, ça va faire, la langue de bois! Est-ce qu'on va enfin laisser les gens de Hérouxville vivre leur vie tranquille?

Que dites-vous? Sur les 1300 habitants, il n'y a pas le moindre immigrant au village? Jamais personne ne les a embêtés avec la moindre demande d'accommodement? Et tout ceci est la preuve de la plus grande confusion intellectuelle, mêlée de panique identitaire, qui entoure le sujet? Sans compter que c'est totalement inutile et illégal?

Tant que vous voulez, mais que les talibans se le tiennent pour dit. Le conseiller Drouin les attend avec ses (é)normes.

EXTRAORDINAIRE. DU YVES BOISVERT À SON MEILLEUR.

Alex

p.s. : J'ai entendu le conseiller municipal d'Hérouxville à la radio ce matin et j'ai compris pourquoi il avait décidé d'interdire la lapidation des femmes dans son village. Ouf, si je venais d'Hérouxville, j'aurais hâte aux prochaines élections municipales.

4 Commentaires:

Blogger blass a dit...

This comment has been removed by the author.

2/20/2007 11:04 PM  
Blogger blass a dit...

Nous vous invitons cordialement à visiter notre nouveau site web où vous pourrez trouver une copie des normes de vie de notre municipalité revue et corrigé


Site Web: http://herouxville.somee.com


Merci

Jim Blass
http://herouxville.somee.com
municipalite.herouxville@hotmail.com

2/20/2007 11:06 PM  
Blogger Mathieu J. Demers a dit...

http://mathieudemers.blogspot.com/2007/07/le-peuple-dhrouxville-tait-aussi-divis.html

7/05/2007 8:21 PM  
Blogger Mathieu J. Demers a dit...

http://mathieudemers.blogspot.com/2007_07_01_archive.html

Le peuple d'Hérouxville était aussi divisé que l'ensemble du Québec

Le Québec a peut-être une raison de célébrer: La majorité des électeurs d'Hérouxville ne sont pas tous déconnectés et désinformés sur ce qui se passe au Québec et dans le monde.
Ce ne sont pas tous des gens voulant imposer un athéisme (laïcisme) total ou les vieilles valeurs chrétiennes aux nouveaux arrivants issus de diverses cultures.
Il n'y a eu aussi que deux voix en faveur du Parti démocratie chrétienne du Québec. C'est bon de voir que l'idée de rétablir une société dominée par une seule Vérité immuable, celle du christianisme, n'a pas pris d'élan dans ce village non plus.
Bref, la population ne s'est heureusement pas toute peinturée dans un même coin comme je l'avais pensé. Il y avait des divergences d'opinions dans ce même village que les médias n'ont pas laissé transparaître.

Néanmoins, la plus grande portion du peuple a voté avec l'ADQ, du côté du conseiller Drouin, contre tous accommodements raisonnables. C'est le petit côté sombre de l'histoire.

Regard à Westmount

Apparemment, pendant que la division du vote nationaliste et fédéraliste est venue marquer la nouvelle carte électorale des circonscriptions plutôt francophones au Québec, Westmount a continué d'opter pour les valeurs libérales et la défense du fédéralisme ou nationalisme canadien, mais aussi pour la préservation de l'environnement, via le Parti Vert.

On peut prendre exemple sur Westmount sur ce point: Les défis mondiaux (environnement, modernité, multiculturalisme) ne semblent pas les inquiéter outre mesure. Je ne crois d'ailleurs pas avoir entendu des gens de l'ouest de Montréal qui auraient pu manifester contre les nouveaux arrivants ou contre leurs valeurs.
Même la chaîne anglophone CTV donne du temps d'antenne aux diverses communautés culturelles de la métropole.

Le faible appui des gens de cette ville aux autres partis politiques montrent bien qu'ils ne se sentent toujours pas inclus dans les rêves d'une grande province autonome dans un Canada uni ou d'une grande nation québécoise libre et unie.
À juste titre, leurs craintes viennent encore de l'intérieur, de ceux qui pourraient utiliser le nationalisme ethnique franco-québécois pour dissoudre le droit à la différence.

7/05/2007 8:23 PM  

Post a Comment

<< Home