April 12, 2006

La république de la pensée unique

Ce matin, la une de La Presse nous apprenait que le dramaturge Michel Tremblay n'était plus indépendantiste. Pour différentes raisons, Tremblay nous explique qu'il n'est plus inspiré par le projet de Québec indépendant.

Sa prise de position a fait boule de neige. C'est au tour du cinéaste Robert Lepage d'annoncer que lui non plus n'était plus un indépendantiste. Lui aussi croit que le projet est dépassé et n'est plus inspirant.

Ces prises de position ont soulevé l'ire des ayatollas indépendantistes. Bernard Landry s'est livré à une sortie en règle contre Michel Tremblay. Il a dit que Tremblay avait manqué une belle occasion de se taire. Il a également dénigré le travail du dramaturge et a clairement exprimé son intention de ne plus jamais acheter de billets des pièces de Michel Tremblay...

Ces déclarations ne sont pas admissibles dans une société libre et tolérante. S'il fallait que les fédéralistes décident de boycotter les produits culturels d'artistes indépendantistes, 90% des artistes n'auraient accès qu'à 45% du marché québécois. Je suis un acheteur de produits culturels québécois. J'aime le théâtre, la chanson québécoise et la littérature d'ici. Je ne me retiens certainement pas d'acheter les produits culturels car leurs auteurs, producteurs ou interprètes peuvent être indépendantistes à moins que les oeuvres ne fassent la promotion de l'indépendance.

Michel Tremblay n'a pas annoncé que sa prochaine pièce fera l'apologie de Pierre Trudeau ou de Jean Chrétien. Si tel était le cas, j'aurais pu comprendre Bernard Landry qui s'abstiendrait d'y assister. Le courroux de l'ancien premier ministre québécois n'est pas très surprenant. On l'a souvent vu aux côtés d'autres ayatollas indépendantistes qui font la promotion de l'intolérance tels que Pierre Falardeau et les gens du Journal le Québécois pour ne nommer que ceux-là.

Une telle intolérance aurait été dénoncée si Bernard Landry avait dit qu'il n'irait pas voir les pièces de Tremblay parce qu'il est gai. Calomnier un fédéraliste, c'est habituel. Mais quelle est la différence entre les deux formes d'intolérance ? En quoi est-ce que les orientations politiques d'un dramaturge peuvent changer à la qualité de ses oeuvres ? Ça influence au même titre que l'orientation sexuelle de ce dernier. L'influence, à mon sens, est nulle.

Pour ceux qui seront tentés de me traiter d'homophobe. Non. Je suis simplement allergique à l'intolérance. Que ce soit l'intolérance face à l'orientation sexuelle ou aux convictions politiques, je vais toujours la dénoncer.

Je ne souhaiterai pas d'excuses de la part de M. Landry car ses mots ne sont pas le fruit d'un excès de colère. Ils sont pesés et il les pense profondément. On a pu voir l'intolérance de Landry face aux fédéralistes quand il avait insulté une femme de chambre hispanophone suite au référendum de 1995. On l'a également vu, plus récemment, quand il a signé la postface du livre préféré de mon ami Laprès, Voler de ses propes ailes, où il dit que chacune des pages du livre dessine les contours du Québec souverain. Dans le fameux bouquin, Falardeau nous explique qu'il se retient fréquemment de ne pas frapper les fédéralistes à coups de "2 par 4" ou de les attaquer avec une "chain saw".

Alex Plante

Mise à jour : Un autre distingué intégriste séparatiste, Victor-Lévy Beaulieu, a qualifié de TRAHISON la sortie de Michel Tremblay et Robert Lepage. Sortez le bûcher pour ces deux hérétiques !!!

Deuxième mise à jour : Je vous suggère (je ne vous oblige pas, moi) de lire l'édito de Mario Roy du 12 avril dans La Presse. Il recense toutes les déclarations des intégristes sur Tremblay et Lepage. On y retrouve Claude Jasmin, Victor Lévy-Beaulieu, Claude Fournier, Loco Lacrasse et j'en passe. Très édifiant. La caricature est également très drôle. On voit un nouvel évangile : "Parlons de souveraineté aux artistes", une nouvelle oeuvre de Saint-Gérald. Gérald Larose est le saint patron des préfets de la doctrine de la foi. (Merci à Philippe Legault pour l'inspiration)

11 Commentaires:

Anonymous Loraine King a dit...

Monsieur Plante: Observant la politique québécoise de l'Ontario, il me semble que la situation au Québec s’est beaucoup détériorée depuis quelques années. Autrefois la question nationale était un affrontement entre le Québec et le Canada. Aujourd'hui les séparatistes encouragent les québécois à se mépriser entre eux. Je ne peux m'imaginer que le Québec pourrait être un terreau fertile à une guerre civile, les Québécois étant des gens trop sympathiques et sensés selon moi, mais il faut tout de même être prudent lorsqu’on fait la promotion de la haine envers des concitoyens pour la seule raison qu’ils ne pensent pas comme nous. La communauté artistique en particulier s’oppose à ce que ses artistes s’expriment ouvertement et librement. Puisque vous touchez à l’homophobie, je me souviens d’avoir vu au Jour de l’An un numéro humoristique sur les airs de YMCA mettant en vedette un ministre fédéral de l’époque. Je m’étais demandé si on se moquait de lui parce qu’on pensait qu’il pourrait être gai ou parce qu’il est fédéraliste. J’ai l’impression que les comédiens du Québec n’ont pas le courage de s’attaquer de cette façon à des politiciens séparatistes par crainte de représailles. J’espère avoir tord et qu’on aura pas peur d’attaquer Boisclair, par exemple, sur des airs de YMCA – mais j’ai mes doutes…. Loraine King, Mississauga

4/11/2006 1:36 PM  
Blogger Alex Plante a dit...

Madame King,

Je ne peux certainement pas être d'accord avec vous quand vous souhaitez que l'on ridiculise André Boisclair pour son homosexualité. (On peut, par contre, dénoncer sa toxicomanie et ses gestes illégaux). Je combats l'intolérance. La prôner contre mes adversaires ferait de moi un hypocrite de la dernière espèce. Nous devons absolument relever le niveau du débat et dénoncer inlassablement l'intolérance dans le débat politique.

Il y avait un article très intéressant ce matin dans La Presse sur le coming out de certaines artistes. Il semble beaucoup plus facile, pour un artiste, d'affirmer son homosexualité que de dire qu'il est fédéraliste. Le Québec n'est pas une société inclusive et plurielle. Encore moins le Québec "profond". On l'a vu, l'est du Québec est conservateur. Ils votent ADQ, écoutent CHOI FM et votent PC au fédéral.

Une bonne frange de la population n'a rien contre les noirs. Par contre, il ne faudrait pas que leur fille ne marie "un nèg". Ils n'ont rien contre les gais mais s'il advenait que leur fils se présente au party de Noël avec son chum, on assisterait à un mélodrame. Leur propre fils, une tapette ??? Quand c'est le fils du voisin, on n'a aucun problème avec ça. C'est bien sûr, ça ne nous affecte pas.

Moi, je tenterai de continuer de faire la promotion du respect ou au moins de la tolérance.

Alex Plante

4/11/2006 3:26 PM  
Anonymous Loraine King a dit...

Monsieur Plante: Je vous remercie de votre réponse sensée. Je regrette de m’être laissée emporter ainsi et je vous donne raison : il est bien préférable de faire la promotion du respect et de la tolérance. Je vous prie de m’excuser. Je vois rouge aujourd'hui, ou plutôt bleu, ayant passé une partie de l’avant-midi sur le site web du gouvernement canadien qui a maintenant l’air d’un outil de propagande du Parti Conservateur du Canada. Les feuilles d’érables blanches sur fond bleu abondent. Très joli travail de communication. Quelqu’un quelque part connaîtra une très bonne fin de mois. Loraine King, Mississauga

4/11/2006 3:56 PM  
Anonymous élie a dit...

Oh là là,

Je vais utiliser une expression qu'Antonio semble affectionner particulièrement: SLANDER!

Le Québec n'est pas une société inclusive et plurielle. Encore moins le Québec "profond". On l'a vu, l'est du Québec est conservateur. Ils votent ADQ, écoutent CHOI FM et votent PC au fédéral.

Quel manque de respect pour les gens qui votent PC ou ADQ, qui écoutent CHOI et qui vivent dans l'est du Québec, surtout venant d'un type du 450, qui en passant n'est pas une région particulièrement reconnue pour son dynamisme culturel (quoique si vous considérez le Boulevard Taschereau comme un haut lieu de culture, OK alors). Je comprends très bien que selon certains, il faut être Libéral pour faire partie d'une société "inclusive et plurielle" (des mots creux selon moi; faut-il vivre dans une région multiethnique pour accepter la pluralité? pas nécessairement, vous trouverez une foule de cosmopolites dans l'âme à Chicoutimi ou à Québec, si vous faisiez seulement l'effort d'y aller), mais une telle société ne devrait-elle pas mettre son inclusivité sa son pluralisme à l'épreuve en acceptant les choix politiques de ses citoyens plus conservateurs?

Pour ce qui est de Boisclair... Je suis plutôt d'accord avec Alexandre, mais il a oublié de mentionner une chose: on doit certes dénoncer son flirt avec la toxicomanie et les gestes illégaux, mais on doit d'abord et avant tout dénoncer son insipidité et son manque de substance! C'est primordial!

4/11/2006 6:48 PM  
Anonymous Anonymous a dit...

Avez-vous déjà tous pensez aux rithalins ?

4/11/2006 8:55 PM  
Blogger Alex Plante a dit...

Élie,

Pour ce qui est de souligner que Boisclair n'a pas de contenu, je suis désolé de l'oubli. Mais nous n'avons pas vraiment à mettre en évidence. Il fait déjà un travail exceptionnel, lui-même, pour faire ressortir son insipidité. Mais si tu veux l'aider, c'est une excellente initiative.

Je demeure convaincu que le Québec est une société profondément exclusive. Les ancêtres idéologiques des nationaleux québécois sont des fascistes. Lionel Groulx était un fasciste. Il était antisémite et nationaleux. Les Dr. Lazure et Laurin étaient fascistes également.

Pour ce qui est des attaques contre le boulevard Taschereau, je les réfute. Le boulevard nommé en l'honneur de l'Hon. Alexandre Taschereau est l'archétype de la diversité. Il n'y a vraiment aucune harmonie architecturale, aucune homogénéité. On retrouve un Zellers à côté d'un concessionaire Lexus, un motel à côté du Canadian Tire. On célèbre la diversité même dans nos plans d'urbanisme.

Pour les fois que j'ai eu la chance d'écouter les inepsies de Jeff Fillion, j'ai beaucoup de misère à croire que ses adeptes sont des gens très ouverts. Mais les gens ont le droit d'être étroits d'esprit tant et aussi longtemps qu'ils ne salissent pas des réputations comme Fillion l'a fait avec Sophie Chiasson. Son entrevue avec Roger Clavet était très drôle par exemple.

Alex

4/11/2006 11:17 PM  
Blogger Math the Great a dit...

Je suis totalement en accord avec Alex sur ce qui a trait à la pensée unique au Québec. Le vedettariat québécois en entier est derrière cette conspiration qu'est la souveraineté. Dès l'instant qu'un ancien fidèle devient un illuminé, on le désavoue instantanément. Pas besoin de mentionner le sort de Pauline Marois qui, lors d'un excès de lucidité, a parlé des 5 ans de choc économique suivant la séparation. Dès l'instant qu'on ose s'opposer à l'idéologie, on se fait lancer des pierres. Personne n'a le droit de déroger à cette pensée unique, car ce dernier sera bien entendu un traître. Tout cela, sans parler du récent livre ''parlons de la souverainté à l'école'' qui ne veut qu'accélérer cet endoctrinement séparatiste.

4/11/2006 11:30 PM  
Anonymous Anonymous a dit...

Silly Frenchies....speak the language of the world, not some near dead tounge that will follow Latin in the dead romance language catergory.

4/12/2006 11:31 AM  
Anonymous élie a dit...

Ha. Un commentaire d'un nostalgique de l'époque victorienne et de l'empire sur lequel, disait-on, le soleil ne se couche jamais. Un rhodésien blanc. Un vrai. Comme je les aime. Et il n'a probablement rien compris de ce que j'ai écrit.

4/12/2006 4:42 PM  
Anonymous Serge Bellemare a dit...

La question nationale.

Lien vers une caricature du 13 avril :

http://sierra.mmic.net/question_nationale.htm

4/13/2006 12:08 PM  
Anonymous Loraine King a dit...

Monsieur Plante: La pensée unique n'existe pas seulement au Québec. Allez voir ce qui se passe à Ottawa avec l'auteur, scientiste et fonctionnaire Mark Tushingham. C'est fragile la démocratie...
Loraine King, Mississauga

4/13/2006 6:20 PM  

Post a Comment

<< Home