December 19, 2005

Encore notre "cher" Benoît Pelletier

Aujourd'hui, Stephen Harper dévoilait sa nouvelle stratégie constitutionnelle. Selon plusieurs rumeurs, Benoît Pelletier aurait été un des proches conseillers de Stephen Harper. Il y aurait eu une très étroite collaboration entre les deux hommes.

Savez-vous, cher M. Pelletier, que vous avez serré la main du diable. Stephen Harper est la première condition gagnante pour les indépendantistes. Stephen Harper affirmait qu'il n'avait rien à foutre s'il y avait 1,2 ou 10 pays au Canada. Comment pouvez-vous lui faire confiance ? Je ne comprends pas pourquoi vous tournez le dos aux Libéraux fédéraux qui vous ont donné les ententes sur la santé, sur la péréquation, sur les congés parentaux, sur les villes et l'infrastructure. Je comprends pourquoi la grande majorité des libéraux fédéraux, donc des fédéralistes québécois, ont des critiques souvent très acerbes à votre endroit, du genre : "C't'un maudit conservateur, ce Pelletier-là", "Donne à manger à un cochon et il viendra chier sur ton perron"

On peut se demander très légitimement si vous êtes un vrai fédéraliste ou si
vous manquez tout simplement de jugement. Vous me décevez. Aux prochaines élections provinciales, fort probablement que je voterai pour le PLQ mais ce sera à contre-coeur en grande partie à cause de vous et un peu aussi à cause de ma députée que je trouve particulièrement hautaine. (Par contre, le député libéral de la circonscription voisine est fort sympathique, Jean Dubuc dans La Prairie.) Je voterai PLQ simplement par opposition aux péquistes, aux indépendantistes.

Voilà.

Alexandre Plante

4 Commentaires:

Anonymous Anonymous a dit...

Ça fait du bien?

12/20/2005 10:27 a.m.  
Blogger Christopher Young a dit...

J'ai choisi de ne pas polluer votre blogue sur celle-là, sinon ça aurait pu être vachement long, et de toucher le sujet sur le mien. Paix.

12/20/2005 7:15 p.m.  
Anonymous Anonymous a dit...

Il va falloir qu'entre libéraux provinciaux et fédéraux qu'on arrête de se quereller comme ça!

Le PLQ en demande plus que ce qu'il veut vraiment pour ne pas se faire accuser d'être trop "mou" par les séparatises...

Le PLC tiens mordicus à se mêler de tout et à donner au compte goutte ce que les provinces réclâment...

À défaut d'être des amis exemplaires (PLQ - PLC), nous devrions tout de même réaliser que nos advaisaires respectifs sont les mêmes (Bloc=PQ).

12/21/2005 10:53 a.m.  
Blogger Guil a dit...

Est-ce donc devenu une plaie que d'être progressiste aux yeux libéraux? Je ne comprends pas, c'est comme si les souverainistes était comme un virus à combattre parce qu'il se répand; à se contenter du statu quo, on avance à rien dans la vie... ou alors on habiterait tous toujours chez nos parents. Avez-vous seulement regardé le programme de chaque parti avant d'en supporter un qui se fait des "facial lifting", mais qui est toujours pourri en son coeur. Si vous êtes contre la séparation du Québec, je peux comprendre que ça vous effraie, mais de grâce, choisissez n'importe quelle option, mais pas Libéral! C'est eux qui savourent un malin plaisir à être condescendant et ainsi envenimer les relations avec le Québec. Croyez-moi, je pourrais croire à un Québec fort dans un Canada uni, mais non pas mené par des Libéraux. Open your eyes.

1/06/2006 6:01 a.m.  

Post a Comment

<< Home