December 1, 2005

Compte-rendu de la journée !

Je commence cette campagne à la permanence cette fois-ci. C'est vraiment excitant. Tout le monde travaille ardamment, de vraies petites abeilles. La "vibe" est vraiment bonne !

J'ai réussi à assister à la fin du lancement de la campagne ce soir. Wow ! Au moins1100 personnes ont assisté à cet évènement, l'atmospère était électrisante. Nos bénévoles sont prêts à ratisser le Québec et élire un maximum de députés québécois.

La meilleure bourde de la journée, c'était pour les Conservateurs. On avait organisé le kick-off de la campagne à Québec, on y retrouvait une demi-douzaine de supporters. Harper avait un message très négatif et n'a pas su adapter ses lignes du jour. Josée Verner se sauvait en courant des journalistes. Leurs communications sont très mauvaises. Ça commence à sentir la bourde des "Randy White tapes" ou de la porno infantile. M. Martin, vous pouvez rester au Québec, le reste du Canada nous reviendra si on laisse Stephen faire campagne, il se coule lui-même.

Maintenant, je me permets un petit message personnel destiné à Marcel Lussier, candidat bloquiste dans mon comté, Brossard-La Prairie. Oubliez ça, on va vous servir une majorité accrue ! Il y a environ un mois et demi, j'assistais à un évènement du PQ dans mon comté et plusieurs parlaient de vous. Ce n'était certainement pas dans des termes très élogieux... Les bloquistes ne vous appuient même pas ! Je prédis une majorité d'au moins 4000 pour Jacques Saada !

Bonne soirée

Alex

3 Commentaires:

Anonymous Anonymous a dit...

L'analyse circonstancielle introduite par M. Alex se révèle fort intéressante. En effet, nous sommes en présence de flux discursifs qui évoquent une sous-détermination conceptuelle, laquelle ne peut que résulter en un relativisme consubstantiel à une approche téléologique parfois scabreuse.

Un certain empirisme objectivant semble à l'oeuvre ici, et dans lequel on peut noter une transversalité événementielle qui secoue le binarisme ontologique qui, trop souvent, prédomine le discours public. Bien entendu, on ne peut contourner aisément les prismes archétypiques dont la nature antérieure et non-équivoque saute aux yeux. C'est d'ailleurs dans ce but qu'il est mieux d'éviter le recours abusif à l'agencement hors des habituelles coordonnées sémantico-spatio-temporelles qui ne transcendent guère les événements perceptibles.

Donc, établissons enfin un projet processuel, polyphonique et singularisable, en dehors de la relativité énonciative complexiable à laquelle s'adonnent trop souvent ceux qui se cantonnent à la médiation via les arguments autopoïétiques !!!

12/01/2005 4:57 PM  
Blogger M-A a dit...

La "gaffe" de la journée est le mépris du PLC envers les personnes âgeés en les attirant honteusement pour "packter" la salle du début de campagne.

12/01/2005 5:24 PM  
Anonymous hubert beauregard a dit...

M-A semble procéder d'une démarche évocatrice fort singulière, le terme «packter» étant inconnu des suaves langues de Molière et de Shakespeare. En fait, s'agirait-il d'une onomatopée qui renverrait à une incidence formalisante d'un épisode dans lequel un subjectivisme outrancier aurait pu s'emparer du mode perceptible en cause?

Il est clair, sinon évident, que le commentaire de M-A nous interpelle dans nos connaissances phénoménologiques à la fois inductives et déductives. faute de quoi, la menace pointe que la stabilité exponentielle du phénomène relevé par M-A pourrait voiler d'autres réalités, celles-là bien plus objectivantes. Peu importe donc les singularités originelles en cause; ce qu'il faut, c'est assurer l'établissement d'une subjectivation bien plus prononcée que ce que pourrait fournir une simple argutie interprétative.

De cette façon, nous bénéficierions d'une perception événementielle qui éloignerait des pièges perfides posés par toute forme de transfiguration médiatique, qui annulle la relation de cause à effet, et donc toute continuité événementielle. La compréhension du phénomène relevé par M-A deviendrait, sans ces conditions, l'objet séquentiel d'une réversébilité locutoire, ce qui hisserait le sujet concerné au rang d'une réfraction multiple inhérente à toute perceptibilité marquée par une ontologie primale.

12/01/2005 9:55 PM  

Post a Comment

<< Home